La pollution est un sujet de préoccupation majeure dans notre société actuelle. Parmi les nombreux secteurs qui contribuent à cette problématique, l'industrie textile, et plus particulièrement celle liée au vêtements de sport, est souvent pointée du doigt. Mais quelle est réellement son empreinte carbone? Quels sont les enjeux liés à l'utilisation des matières synthétiques? Et quelles solutions pourraient être envisagées? C'est ce que nous vous proposons de découvrir dans cet article.
 
Pollution industrie textile
 

L'empreinte carbone de l'industrie textile du sport

 
L'industrie textile, en particulier celle des vêtements de sport, est une source importante d'empreinte carbone. En effet, la production, le transport et la mise en décharge des textiles ont un impact environnemental non négligeable. De plus, beaucoup de ces vêtements sont fabriqués à partir de matières synthétiques, dérivées du pétrole, qui sont particulièrement polluantes.
Pour produire un kilogramme de textile, il faut environ 11 kilogrammes de combustibles fossiles. En outre, la production d'un seul t-shirt en coton nécessite près de 2 700 litres d'eau, soit l'équivalent de ce qu'une personne boit en deux ans et demi. Autant dire que l'empreinte carbone laissée par cette industrie est immense.
 

Les problèmes posés par les matières synthétiques

 
Les vêtements de sport, en raison des performances qu'ils doivent offrir (légèreté, résistance, évacuation rapide de la sueur...), sont souvent fabriqués à partir de matières synthétiques. Or ces matières posent plusieurs problèmes environnementaux. Tout d'abord, leur production consomme beaucoup d'énergie et génère une grande quantité de gaz à effet de serre.
D'autre part, ces matières ne sont pas biodégradables. Ainsi, quand elles finissent leur vie en décharge ou dans la nature sous forme de microplastiques (des particules inférieures à cinq millimètres), elles peuvent persister pendant des centaines voire des milliers d'années.
 

La question du recyclage

 
L'un des principaux défis pour réduire l'empreinte carbone et la pollution générée par l'industrie textile du sport concerne le recyclage. En effet, si certains textiles peuvent être recyclés (comme le coton ou le polyester), beaucoup ne le peuvent pas - notamment ceux qui sont constitués d'un mélange complexe de fibres.
Cependant, même lorsque le recyclage est possible techniquement parlant, il n'est pas toujours économiquement viable ni écologiquement favorable. Par exemple, le processus peut consommer beaucoup d'énergie et générer une quantité importante d'émissions CO2.
 

Des solutions existent

 
Mais tout n'est pas sombre dans cette industrie ! Des alternatives existent pour réduire son impact environnemental : utilisation accrue des fibres naturelles et biodégradables comme le chanvre ou le lin ; développement des technologies permettant un meilleur recyclage ; utilisation moindre d'eau grâce aux techniques d'impression numérique ; créations durables qui limitent les collections éphémères...
Ainsi, bien que la route soit encore longue, il semble possible pour l'industrie textile du sport de s'améliorer sur ce plan. Le rôle que nous, consommateurs, pouvons jouer dans ce changement ne doit pas être sous-estimé. Choisir avec soin nos vêtements, privilégier ceux issus du recyclage ou ceux ayant une faible empreinte écologique peut faire toute la différence.
T-shirt Sensus ADN DDD
T-shirt Sensus Aera Bleu Marine
T-shirt Sensus Aera Kaki

Découvrir les vêtements Sensus

Les vêtements Sensus sont Made in France, à partir de bouteilles plastique, de déchets textiles et de pulpe de bois.

La gamme Sensus

T-shirt Sensus Homme DDD
T-shirt Sensus Homme DDD
EN PRÉCOMMANDE
T-shirt Sensus DDD
EN PRÉCOMMANDE
T-shirt de running rêvé Sensus Homme Noir
T-shirt de running rêvé Sensus Homme Noir
EN PRÉCOMMANDE
T-shirt de running rêvé Sensus Femme noir
T-shirt de running rêvé Sensus Femme noir
EN PRÉCOMMANDE